Dans la joie des ordinations

Dans notre diocèse nous nous réjouissons des ordinations diaconales de Bruno BOULAY, Jean-Paul HORANT et Fabrice TACONNET le 30 avril de cette année. Celle également d’Emmanuel MERIAUX le 25 septembre dernier. Au fur et à mesure des années, les diacres permanents sont toujours plus nombreux dans notre diocèse et ils assurent un ministère tellement important, celui de la diaconie, du service des plus pauvres, des blessés de la vie, nous rappelant ainsi notre vocation baptismale à tous.

Et inversement, le nombre d’ordinations de prêtres diocésains, originaire du diocèse et pour notre diocèse diminue ; les dernières étant celles de Nicolas HAREL et Thomas CRUCHET en juin 2018. Visiblement l’appel à un ministère ordonné d’une personne mariée semble plus aisé que pour une personne célibataire…

Alors réjouissons-nous de l’appel au ministère presbytéral de Pierre-Emmanuel BOUCHAUD et de Benoît de VASSELOT qui seront ordonnés prêtres pour notre diocèse le dimanche 19 juin à 15h30 dans la basilique St Donatien et Rogatien de Nantes par notre évêque Mgr Laurent PERCEROU. Nous y sommes tous invités.

Car nous sommes tous concernés. Les prêtres et les futurs prêtres et les diacres ont en effet besoin de votre aide spirituelle, de votre prière. Ils vivent ou vont vivre leur vocation baptismale, commune à nous tous, d’une façon particulière avec ces différents ministères.

Quand nous prions pour les vocations, que demandons-nous au Seigneur ? Certainement nous demandons que des jeunes entendent et répondent favorablement à l’appel au ministère de prêtre, de diacre ou à une vocation religieuse. Sans doute faudrait-il que nous demandions également au Seigneur qu’il nous aide à oser des changements dans notre Église, qu’il ne nous rende pas frileux de la nouveauté, qu’il nous aide à transformer en actes les paroles transmises à notre Saint Père le pape François à l’occasion du Synode sur la Synodalité.

Le premier changement serait peut-être de se sentir concerné par cette célébration des ordinations de ce mois en y participant si nous le pouvons, en l’écoutant par l’intermédiaire de radio Fidélité, en priant pour eux. En tout cas rien ne pourra changer dans l’Église si nous ne nous sentons pas concerné.
Merci à Pierre-Emmanuel et Benoît de leur témoignage.

Dominique Brevet, curé

 

 

 

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.