Patrimoine & art sacré

Église Saint-Nazaire

Les chapelles et églises d’autrefois à l’église actuelle, que d’Histoire !
Et cette “nouvelle église”, inaugurée en 1891 quel miracle qu’elle soit encore debout après les terribles épreuves des bombardements…!
A l’occasion du centenaire de la pose de sa première pierre, le Conseil des Affaires Économiques de la paroisse rédigeait une brochure.

Il nous a paru intéressant que ce document soit mis à portée des internautes.

Voici le document, sous sa forme originale, publié en 1988

Également consultable sous forme .pdf

 

Église Sainte-Anne

Église Saint-Gohard

L’église Sainte Anne, l’église Saint Gohard et les Halles du marché du centre ville ont reçu le label du ministère de la Culture. Sept sites de la ville (1) affichent la plaque « Patrimoine du XXe siècle ».

La première des trois plaques du label Patrimoine du XXe siècle (avec l’église Saint Gohard et les Halles), décerné par le ministère de la Culture, a été dévoilée à l’église Sainte-Anne, vendredi matin. Louis Bergès, directeur régional pour les affaires culturelles, Emmanuel Mary, directeur de Saint-Nazaire tourisme et patrimoine, élus et paroissiens étaient présents pour l’occasion avec l’architecte de l’édifice, Henri Demur.

De style moderne, la façade de l’église est composée de mosaïques réalisées selon le dessin du peintre Colin. Elle met en valeur l’homme au travail sur le port de la ville. Pour Annie, une paroissienne, «  c’est une reconnaissance du travail fait autrefois. On l’a vue se construire en 1957. Elle a maintenant aussi une histoire chrétienne ». Seul bémol : « Les cloches de l’église ne sonnent plus depuis 7 ans », déplore Bernard Hervouet, le curé de la paroisse.

Au premier coup d’œil, il n’est pas évident de percevoir l’originalité des halles, mais à l’intérieur, en levant la tête, on comprend mieux : « Côté sud, on a une voûte pleine et, côté nord, une grande ouverture. Car il fallait couper le soleil, le premier ennemi de l’alimentaire », indique Emmanuel Mary.

Dans le bâtiment en béton armé de 1952, conçu par l’architecte Claude Dommée, une plaque discrète signale que l’édifice est labellisé Patrimoine du XXe siècle.

(1) La Soucoupe, l’hôtel de ville, le château d’eau du Moulin du Pé, la base sous-marine et la grande forme-écluse Joubert ont déjà le label.

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.