Comment vivre en paroisse en cette période de déconfinement ? Célébrer

Petit à petit, vous reprenez le chemin des églises. Nous avons trouvé une manière de faire qui, bien qu’imparfaite, permet de se retrouver assez sereinement.
Si vous ne l’avez pas fait, sachez que les messes du dimanche matin ne peuvent pas accueillir beaucoup plus de personnes, par contre les messes du samedi et surtout en semaine peuvent accueillir beaucoup de monde. Les baptêmes peuvent reprendre,
ainsi que les mariages.
La fin de l’année de catéchèse se fera par un rallye des familles dont l’invitation est dans le bulletin.

Relire et penser à l’avenir

Une proposition de relecture a été faite par le diocèse qui rejoint ce que nous avions commencé à faire sur la paroisse. Vous êtes un certain nombre à avoir adressé votre contribution et cela est très important, merci à vous. Vous pouvez encore le faire. Nous serons attentifs aussi à ce que des groupes comme « Eglise verte » ou le « pôle solidarité » pourront partager.

Participer aux finances de la paroisse

Vous verrez les résultats des comptes de l’année passée. En cette période difficile pour certaines personnes, nous ne voulons pas demander un effort supplémentaire. Mais, comme je le disais depuis le début du confinement, les équipes assurent un service indispensable à beaucoup ; aussi il est nécessaire que la paroisse puisse vivre : il ne s’agit pas de faire plus, mais de participer selon ses possibilités. C’est pour cela qu’avec les comptes, nous lançons l’opération du Denier de l’Eglise et nous nous adressons plus particulièrement aux jeunes générations qui n’ont pas beaucoup pris l’habitude de ce genre de dons qui fait vivre particulièrement les prêtres, et donc aussi les jeunes prêtres….

Préparer l’agenda

Nous essayons de préparer le calendrier de l’année prochaine.
Notre administrateur diocésain nous a dit que nous pouvions envisager l’ordination diaconale de Jean-Rex un samedi en septembre ou octobre. La première communion aura lieu le 18 octobre et la confirmation des collégiens et lycéens le 22 novembre. Il y a d’autres rendez-vous.

Nous commençons petit à petit à envisager l’avenir, dans de nouvelles conditions. Un travail important et des défis s’annoncent qu’avec l’aide de l’Esprit de Jésus-Christ nous pourrons  relever.

Michel Leroy, curé

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *