La joie de Noël : don de Dieu pour toute l’année

Joyeux Noël !!!!

A une personne surprise que je lui souhaite joyeux Noël le lendemain de la fête de Noël, je lui répondais que le lendemain c’est encore la fête de Noël, l’octave de Noël, parce que le temps de Noël ne s’arrête que le 12 janvier baptême du Seigneur. Mais est-ce que Noël ne durerait pas plus longtemps ? Une affiche posée dans une maison d’accueil disait que «Noël un état d’esprit » ?

La joie de Noël, la joie de savoir Dieu avec nous

Noël c’est plus qu’un état d’esprit, c’est un état de fait. S’il n’y avait pas eu l’initiative de Dieu de venir nous rejoindre en notre humanité, ainsi que nous le fêtons à  Noël et à Pâques, nous n’en serions pas là en ce moment, vous à me lire. La joie de Noël, est plus durable que  celle éphémère des lumignons, guirlandes de ce temps de l’année. La joie de Noël s’enracine dans cet événement qui a bouleversé le monde entier et continue de le faire et nous donne la joie de savoir que Dieu se lie avec nous à jamais et veut nous donner sa paix et les moyens de la vivre.

La joie de Noël, programme d’année: paix par « l’écoute, l’arrêt des disputes, le partage ».

Désormais, nous savons que cette présence de Dieu est un des plus grands bienfaits pour ce monde. Elle prend forme, entre autres, de la paix. Paix que Jésus est venu apporter et dont il a montré le chemin. Des enfants qui se préparaient à Noël, ont bien retenu ce message. Pour eux, la paix peut venir en « s’écoutant, ne se bagarrant plus, en partageant ». Ils savent qu’ils ont à le vivre pour eux. Nous pourrions trouver cela un peu enfantin, mais si nous nous essayons à l’appliquer dans tous les lieux où nous sommes nous voyons bien des choses changer : famille, école évidemment, entre groupes sociaux, voisinages, groupes d’Eglise, au cœur de la création de ce monde, etc. Ces enfants ont bien compris que la paix passe bien sûrement par nous et par effet domino elle peut passer ailleurs et apporter à ce monde la paix si nécessaire. C’est tout petit un domino, mais cela peut faire bouger des choses plus importantes que lui par son effet avec d’autres.

En janvier et par la suite de nombreuses rencontres nous sont proposées, elles s’éclairent de la lumière de Noël : vivons les comme ces moments où nous œuvrons pour la  paix. Voici donc le vœu que je vous transmets de la part de l’enfant-Dieu, l’Emmanuel Dieu avec vous, prince de la paix, aux mains désarmées.

Joyeuses et saintes fêtes de Noël ! Et meilleurs vœux de paix et de joie et de sainte année à la suite de l’Enfant Jésus, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous.

Michel Leroy, curé

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.