Demandez, vous recevrez !
(cf Luc 11, 9)

« Seigneur donnez-nous des prêtres, Seigneur donnez-nous de saints prêtres, Seigneur donnez-nous beaucoup de saints prêtres ! ». Voilà une prière que nous pouvons faire chaque jeudi, jour où, traditionnellement, nous fêtons l’institution du ministère de prêtre.
Jésus nous l’a dit : « demandez, on vous donnera ! » (Luc 11,9) ou encore « tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l’avez obtenu, et cela vous sera accordé. » (Marc 11, 24), « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. » (Jean 15, 07), « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » (Jean 16, 23). Je crois que nous ne demandons pas suffisamment. Peut-être certains d’entre nous se disent : « ça se saurait si tout ce qu’on demandait dans la prière était exaucé ! ». Et à juste titre peut-être ; une prière insistante n’a pas eu les effets escomptés.
Et pourtant Jésus l’a dit. Mais si Dieu ne ment pas, alors pourquoi y a-t-il aussi peu de jeunes à répondre à l’appel à consacrer sa vie pour Lui et pour le salut du monde ?
Sans doute faut-il réinterroger notre manière de prier et notre rapport à Dieu. Il nous faut prier avec foi, en croyant que Dieu sait ce qui est bon pour nous et qu’il nous le donnera, même si ce n’est pas de la manière dont nous voudrions. Il nous faut prier aussi « au nom de Jésus » et il nous faut « demeurer en lui ». Cela signifie que notre prière doit être totalement ressaisie dans la prière de Jésus qui a le souci de tous et qui nous conduit au Père : toutes nos demandes doivent viser ultimement à vivre un peu plus en Dieu.
Alors pour demander les prêtres, les diacres, les religieux et les religieuses dont notre Église à besoin, il faut déjà chercher à faire la volonté du Père. Comment Dieu pourrait-il nous prendre au sérieux si nous demandons des prêtres, pour célébrer l’eucharistie, les baptêmes, les mariages, les sépultures… et n’allons pas à la messe le dimanche ou en semaine, ne prions qu’occasionnellement, quand on a le temps, et par ailleurs ne cherchons pas à témoigner de son Nom par notre attitude ?
Et aussi, comme le disait le père Philippe dans son précédent édito : « osons-nous interpeler des jeunes sur la question de la vocation ? »
Je voudrais résumer cette attitude qui doit caractériser notre vie par la devise des moines : « ora et labora », la « prière et le travail » « priez comme si tout dépendait de Dieu et travaillez comme si tout dépendait de vous » ! Et comme c’est le mois de mai, n’hésitons pas à faire passer nos demandes par les mains de Marie !
Merci Seigneur pour les vocations que tu nous donnes, aide-nous à rayonner de la joie de servir pour que des jeunes et moins jeunes soient touchés et osent tout quitter pour te suivre.

Abbé Thomas Cruchet

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.