Canonisation de Charles de Foucauld

Le 15 mai est un jour de fête à Rome, l’Église s’apprêtant à reconnaître dix nouveaux saints.

Les trois saints français sont Marie RIVIER ,qui a fondé les Sœurs de la Présentation de Marie, César de BUS, prédicateur et catéchiste ainsi que Charles de FOUCAULD.

Un saint dans l’Église, est une personne dont le parcours a prouvé un don total au Christ. Il est au Paradis , et intercède pour le bien des vivants. L’Église impose pour la béatification et canonisation un miracle ….en 2016, un charpentier appelé “Charles” a survécu après une chute sur un chantier d’une église à Saumur ….le jour du centième anniversaire de la mort de Charles de Foucauld ,le premier décembre 1916….

Charles de Foucauld a été béatifié le 13 novembre 2005 (en italien).
Officier à la vie dissolue et scandaleuse, il se convertit à Paris. Il se fait moine puis ermite à Nazareth et enfin au Sahara.

“Ordonné prêtre à 43 ans (1901), il partit au Sahara, d’abord à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset parmi les Touaregs du Hoggar. Il voulait rejoindre ceux qui étaient le plus loin, ‘les plus délaissés, les plus abandonnés’. Il voulait que chacun de ceux qui l’approchaient le considère comme un frère, ‘le frère universel’. Il voulait ‘crier l’Évangile par toute sa vie’ dans un grand respect de la culture et de la foi de ceux au milieu desquels il vivait. ‘Je voudrais être assez bon pour qu’on dise:  Si tel est le serviteur, comment donc est le Maître?’.”

Le premier décembre 1916, il est dépouillé de tout, violemment tué par une bande de rebelles senousistes qui investit son ermitage …

Aujourd’hui des congrégations et des associations de vie spirituelle le suivent dans sa vie de foi.

sources :  Aletéia, Nominis, voir aussi Le Figaro hors série “Charles de Foucauld, une voix dans le désert”.

Mon Père,
Je m’abandonne à toi,
fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.
Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi,
en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains
sans mesure,
avec une infinie confiance
car tu es mon Père.

Charles de Foucauld

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.