Dominique Brevet, curé des paroisses Notre-Dame de l'Estuaire et Sainte-Marie en Brière

«Mettre les bœufs avant la charrue»
Editorial
Bulletins paroissiaux
Notre-Dame de l’Estuaire et
Sainte-Marie-en-Brière

 

 

” Mettre les bœufs avant la charrue ”

Il y a pas mal d’années maintenant, dans plusieurs communes de notre zone pastorale Saint-Nazaire-Brière, défilaient lors de la fête de la Saint Corneille les agriculteurs avec leurs bœufs. Puis les tracteurs sont arrivés… Une expression de notre langue française a repris ces images agraires :
« ne pas mettre la charrue avant les bœufs ».
Pleine de bon sens elle illustre la nécessité, de mettre les choses dans l’ordre pour tout bon fonctionnement, de mettre des priorités.

Et s’il en était de même pour notre vie chrétienne ? N’y aurait-il pas des priorités à mettre en place pour être le plus en cohérence dans notre marche à la suite du Christ  et mieux vivre notre vocation baptismale ?
L’Évangile peut nous aider à mettre ces priorités dans nos vies. Ce sont celles de Jésus.
Pour les résumer en quelques mots, nous pouvons voir dans les récits évangéliques la première d’entre elles, celle qui donne sens à toutes les autres : la confiance que Jésus fait dans son Père ; une confiance, on pourrait dire une foi, qui lui a permis à la fois de supporter toutes les épreuves mais aussi de vivre une joie profonde,
« d’exulter sous l’action de l’Esprit-Saint ».
Cette relation à son Père, il l’a entretenu dans ses temps de prière avant d’entreprendre toute action. Elle lui a permis également d’annoncer le règne de Dieu c’est à dire de dévoiler le vrai visage de Dieu : amour, pardon, paix. Ses rencontres enfin avec les personnes n’ont été vécues que dans cette dynamique.
Alors en ce temps de l’été, ne serait-ce pas le moment favorable pour prendre le temps de la méditation et de la prière et ainsi oser l’expression :
« mettre les bœufs avant la charrue  »

 

Dominique BREVET, curé des paroisses
Notre-Dame de l’Estuaire et Sainte-Marie en Bri
ère

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *