Pourquoi voulez-vous que votre enfant soit baptisé ?

Pourquoi voulez-vous que votre enfant soit baptisé ?

Cette question vient de manière régulière au moment de la préparation baptême et les réponses sont quasi invariablement les mêmes : les valeurs, la protection de Dieu, intégrer la communauté chrétienne… Si vous voulez faire plaisir au prêtre ou au diacre qui baptise, voici la réponse qu’il aimerait entendre, et que malheureusement, en vingt ans de ministère je n’ai jamais entendue : « je veux que mon enfant soit un saint. »

Telle est la vocation de chaque chrétien. Dans la vie dans l’Esprit, il ne s’agit pas de viser bas, mais d’avoir de hautes ambitions.

Mais, attention, ne nous méprenons pas ; il ne s’agit pas de viser la perfection, mais la sainteté, c’est-à-dire de découvrir tout au long de notre vie combien nous sommes aimés par Dieu d’un amour infini, et combien nous avons besoin de lui pour essayer de répondre à cet amour. Tout vient de Dieu et tout va à Dieu. Cette sainteté, nous avons à l’accueillir comme un don de Dieu et à la déployer par la force de l’Esprit dans l’ordinaire de nos journées.

Au moment du procès en béatification de la petite Thérèse, chacune des sœurs de la communauté a été interrogée personnellement et l’une disait combien Thérèse l’aimait et cela se manifestait chaque jour par de petites attentions. Or, on peut lire dans les écrits de Thérèse, combien elle avait du mal avec cette sœur mais, au nom du Christ, elle prenait la décision de l’aimer chaque jour.

Oui, aimer c’est décider d’aimer comme le Christ nous a aimés. Et le saint est celui qui prend la décision d’aimer, parce qu’il a découvert combien il était aimé.

Frères et sœurs, ma mission de curé est de vous aider à réaliser combien Dieu nous aime, à mettre des mots sur cette expérience de l’amour de Dieu et à prendre cette décision d’aimer sans mesure en retour.

N’hésitez pas à venir me voir en me disant : « Je veux devenir un saint. » Et ensemble nous essaierons d’avancer sur ce chemin.

Philippe GIRARD Curé

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *