Retour sur… Gérard PEREON : 25 ans de diaconnat

Le 9 juin dernier, en la Collégiale de Guérande,  Gérard PEREON  a célébré ses 25 ans de diaconat en présence des paroissiens mais également de membres de la Mission Ouvrière qu’il accompagne : enfants de l’ACE, jeunes de la JOC, …

Voici son retour sur ses 25 ans : Que le temps passe vite !

C’est le constat que je fais aujourd’hui après ces 25 années passées au service du Christ et de mes frères.

En 25 ans, le visage de l’Eglise et du Diocèse de Nantes a bien changé. En 1988, au début de mon cheminement, 4 diacres étaient ordonnés, aujourd’hui, nous sommes plus de 60. Sans aucun doute, l’arrivée des diacres dans les paroisses a bousculé un certain nombre de choses.

Bien difficile de résumer ces 25 années de ministère diaconal, tant elles ont été riches et denses. Elles s’articulent autour de 4 mots : mes joies, mes regrets, mes souhaits, mes convictions.

Mes joies

Mon ministère diaconal m’a permis et me permet une multitude de rencontres. Le Diacre est signe d’Eglise au milieu du monde. La dimension sacramentelle de mon ministère lors des baptêmes, des mariages, des sépultures, me plonge en pleine “pâte humaine”. Chaque rencontre est unique, est nouvelle : c’est vivifiant pour moi. Cela nécessite beaucoup d’écoute et de disponibilité pour accueillir l’inattendu. Comme me disait un ami diacre : “Ma mission n’est pas seulement d’amener le monde à l’église, mais l’Eglise au monde”, afin de lui annoncer la Bonne Nouvelle du Salut.

Mes joies, c’est aussi dans ma vie de famille : par exemple lorsque je baptise mes petits-enfants, dans mon village, dans les groupes que j’accompagne. Voir l’amitié, la solidarité, le souci de l’autre qui se vit au quotidien.

Avec les années, je vois poindre des graines d’humanité, des engagements dans l’Eglise et dans le monde. Ces graines ont été semées avant nous par des prêtres, des laïcs engagés. Voir ces graines lever, nourrit mon ministère et m’aide à continuer à espérer.

Mes regrets

Des tensions ont marqué ces 25 années : le dialogue n’a pas toujours été de mise. Aujourd’hui, il faut continuer sans cesse à dialoguer et à m’ajuster avec mes frères prêtres.

Je suis témoin au coeur du monde, des joies, des douleurs, des espoirs, des attentes de mes frères et j’aimerai que la pastorale en soit davantage imprégnée.

Regret de voir un certain nombre de chrétiens, partir sur la pointe des pieds, alors que la messe dominicale est vitale pour chaque chrétien que nous sommes.

Mes convictions

Ma lettre de mission m’a envoyé au service des mouvements d’Action Catholique : VEEA (Vivre l’Evangile Ensemble Aujourd’hui), l’ACF (Action Catholique des Femmes), la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), l’ACE (Action Catholique des Enfants).

Je reste convaincu que les mouvements sont une chance pour l’Eglise. Cela permet à des militants de grandir dans leur foi, dans leur vie. Ils prennent des responsabilités dans l’Eglise et dans le monde. Ils sont levain dans la pâte. Ils portent une attention aux plus petits, aux laissés pour compte, et redonnent vie à des quartiers.

Mes souhaits

Qu’une véritable collaboration continue à se faire entre prêtres, diacres, acteurs pastoraux, collaboration qui porte déjà du fruit sur la paroisse.

Cette collaboration ne peut être que féconde.

Mon rôle de veilleur ne peut qu’aider l’Eglise à rayonner, à être au diapason des réalités du monde.

 

Gérard

Un commentaire

  1. un vrai moment de bonheur et de partage du travail d’un Diacre avec tous les paroissiens. C’est important de faire connaître des anniversaires, Gérard a pu inviter et nous faire partager ses 25 ans de joie, interrogations, de doutes, de douleurs, de naissances, de bonheur, vers le peuple de Dieu. Avec lui c’est vraiment l’église qui vient vers les autres. C’est un très bon fonctionnement étant donné la conjoncture actuelle. Merci Gérard ! Merci Marie-Françoise !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.