Les clefs perdues de Saint Antoine

Toussaint, fête des défunts… Nous penserons un moment à nos chers disparus en allant fleurir les tombes, les uns dans la nostalgie d’un passé heureux, d’autres dans la douleur d’une séparation encore lourde à porter…
Certes on nous le redit, le jour des morts, c’est le 2 novembre…
Mais le 1er, c’est la Toussaint, Fête de tous ceux et celles qui nous ont précédés sur le chemin de la foi et qui sont désormais auprès du Père, compagnons de nos routes, certains étant nos saints patrons « protecteurs » …Luc pour les médecins, Christophe pour les voyageurs, chacun ayant mission de veiller sur nous…. Et nous prierons Saint Antoine pour retrouver ces maudites clefs de voiture qui se cachent au moment où nous sommes le plus pressés de partir.

St Antoine et la cause des clefs perdues…
D’aucun se gausseront en parlant de superstition. D’autres s’acharneront à défendre la cause : « Essayez, vous verrez que ça marche » … Les Saints seraient-ils là pour combler nos désordres ? … Et le débat s’enflammera, chacun repartant chez lui renforcé dans ses convictions… Magie ! Manque de foi !… Peut-être aurons-nous effectivement perdu les clefs de cette fête…

Saint… Tous Saints… Notre Fête à chacun…
Saints, ils l’ont été reconnus, d’abord parce qu’ils ont pris au sérieux évangile reçu, saisis par le souffle de l’Esprit du ressuscité… Saints, ils nous sont proposés, non pas comme des mages accomplissant quelques miracles, mais comme « personnes sources » ouvrant des possibles sur nos routes parfois trop encombrées… Pensons à ST François qui se dépouille des lourdeurs d’une société du commerce pour se rendre plus proche des pauvres en souffrances… D’autre suivront dans son sillage, s’inspirant de cet exemple d’humanité façonnée par l’Esprit… Mère Theresa, L’abbé Pierre, mais aussi ces milliers de chrétiens engagés discrètement dans le quotidien au côté des précaires d’aujourd’hui…

Ils sont des clefs… pour nous ouvrir des portes… là où nous sommes embourbés dans des impasses sociales, économiques, écologiques qui finissent par porter atteinte à l’humanité en chacun et en tous, ils nous redisent un chemin, celui de l’amour plus fort que la mort, celui du bonheur qui touche au coeur plus qu’au portefeuille, celui de la fraternité qui fait écho au verbe aimer… L’Evangile écrit Aujourd’hui…
Oui, Prions Saint Antoine pour retrouver les clefs… celle de l’espérance dans un monde qui doute, celle de la douceur face à la violence agressive, celle de la justice face aux malhonnêtetés magouilleuses, celle de la fraternité, là où l’esprit de clan et la soif de sécurité nous fais voir l’autre d’abord comme un danger…. Clefs qu’ont essayé de porter ceux et celles dont nous irons fleurir les tombes et qui continuent d’accompagner notre marche en comptant sur nous pour tracer un chemin à la vie, plus forte que la mort.

Bonne Fête à chacun, à toutes et à tous….

Père Gilles Baudry

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.