Journal de bord du voyage de l’Espérance à Lourdes du 19 au 23 juillet 2021

19 Juillet :

Nous sommes 33 au départ du voyage de l’Espérance pour Lourdes.

De tous les âges (le plus jeune pèlerin à un an), de toutes les origines.  Nous avons déjà pu faire connaissance lors des rencontres de préparation qui ont pu avoir lieu. Mais qu’importe si nous ne nous connaissons pas encore tous, nous allons avoir 5 jours pour partager ensemble un bout de chemin. 4 véhicules bien remplis, et nous voilà partis pour une journée de route.

Arrivée à Lourdes vers 17h30, le temps de prendre possession de nos chambres, de participer à la messe célébrée par Père Arnaud pour ceux qui le souhaitent, et c’est le diner au self de la Cité Saint-Pierre où nous sommes accueillis.

Première veillée ensemble, enfin presque. La cité Saint-Pierre est bien animée en ces mois d’été et quelques jeunes préfèrent profiter des animations proposées par nos hôtes. La veillée ne s’éternise pas. Nous sommes tous fatigués par cette journée de route, et nous avons hâte d’être à demain !

20 juillet :

On commence par un incontournable, la messe à la grotte à 10h.

notre bannière

Après l’émerveillement toujours présent à la première visite du sanctuaire, place à la déception. Tellement fiers de notre bannière que nous avons présenté hier soir à la veillée… nous l’avons oubliée dans la salle, et nous arrivons à cette messe sans bannière…  A partir de maintenant, on nomme un responsable de la bannière, ce sera Marc, qui a de plus grandement contribué à sa construction.

La journée se poursuit, visite du sanctuaire, libre ou guidée. Certains préfèrent se rendre à la Chapelle de la Réconciliation. L’après-midi, nous partons sur les pas de Bernadette dans Lourdes. Nous avons la joie d’être guidé par un jeune séminariste breton qui assure ce service pour la première fois. C’est l’occasion d’en apprendre davantage sur la jeune Bernadette qui a reçu 18 apparitions de la Vierge.

Chaque soir, vers 18h, nous avons un temps de partage, en petit groupe. C’est un moment privilégié pour parler de nous, de nos vies, de ce que ce voyage change (ou pas) en nous. Cela fait du bien de parler ensemble, de voir les points de vue des uns et des autres. Ce voyage, nous le faisons pour venir voir Marie et Bernadette, pour nous rapprocher de Dieu, mais nous le faisons ensemble, avec les personnes qui nous accompagnent. Ces personnes, hier nous les connaissions à peine, petit à petit, elles prennent une vraie place dans nos vies.

Veillée Chamallow avec les scouts

 

21 juillet :

Lac d’Estaing

Journée tourisme au lac d’Estaing.

Un pèlerinage, ce n’est pas très reposant… et finalement une journée pour se poser tranquillement dans ce cadre magnifique, cela fait du bien !

Sur la route, on passe par Bartrès, un lieu ou Bernadette a vécu une partie de sa vie, en gardant les moutons. La bergerie n’est pas très facile d’accès. Le chemin est accidenté, ça monte (on est quand même dans les Pyrénées…). On tente de dissuader les plus fragiles… L’église paroissiale est ouverte… Mais qu’importe, on s’entraide. Et quelle sérénité quand on arrive là-haut.

 

 

 

Le soir, nous participons à la Veillée mariale aux Flambeaux, dans le sanctuaire, avec la bannière bien sûr ! Une expérience incontournable également.

Veillée mariale aux flambeaux

22 juillet :

Déjà la dernière journée sur le sanctuaire.

Chemin de croix, à l’ombre des grands arbres

Les piscines sont fermées, il n’est plus possible de se baigner, mais une nouvelle proposition est faite, différente, mais tout aussi saisissante : les hospitaliers nous accueillent individuellement ou en famille pour un temps de prière autour de l’eau. Ils nous invitent à nous mouiller les mains, le visage, boire de l’eau, dans un temps de prière très solennel.

L‘après-midi, nous avons prévu de faire le chemin de croix. La chaleur va-t-elle modifier nos plans ? En effet, la température grimpe à Lourdes depuis le début de la semaine, et arrivée en fin de voyage, nos forces baissent aussi. Nous choisissons finalement le chemin de croix des malades, bien à plat, à l’ombre des grands arbres du sanctuaire.

Le soir après le repas nous nous retrouvons tous ensemble pour notre dernière veillée. L’occasion de faire quelques jeux, mais aussi de prendre un temps de prière pour rendre grâce de tout ce que nous avons reçu pendant ce voyage.

23 juillet :

C’est l’heure du retour !

Encore quelques heures dans la voiture pour prier, chanter, discuter… ensemble.

 

Vivre ensemble ces quelques jours, c’est une expérience inoubliable de solidarité, de partage, de prière, de communion.

Alors ? Des volontaires pour nous accompagner l’année prochaine ?

 

Contact pour tous renseignements : Elodie Couteaux

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *