Exspectantes Episcopus

Juin touche à sa fin. A l’heure où ce bulletin de l’été est imprimé, nous sommes toujours en attente d’un Évêque pour le diocèse de Nantes.

Avec notre vie quotidienne bouleversée depuis quelques mois par la crise sanitaire, certains l’auraient peut-être oublié. Mais très régulièrement on me pose la question : « Alors toujours pas d’Évêque ? ». Même si un prêtre de notre diocèse, le père François Renaud, a été élu pour administrer le diocèse en l’absence d’un Évêque, nous sommes un peu impatient d’une vie diocésaine normale avec son pasteur. Certainement que les prochaines semaines verront la fin de cette attente.

D’où viendra-t-il ? De n’importe quel diocèse de France. Dans notre pays il est de tradition que ce n’est pas un prêtre qui devient Évêque de son propre diocèse. Ce n’est pas le cas dans d’autres pays.

Sera-t-il déjà Évêque ? Il peut-être Évêque d’un autre diocèse avant de le quitter et de venir à Nantes, comme cela a été le cas de Mgr James, notre ancien Évêque avant d’aller à Bordeaux. Il peut également n’avoir pas été ordonné Évêque et dans ce cas nous aurions une ordination épiscopale dans la cathédrale de Nantes. De toutes façons il y aura une célébration à la cathédrale, où l’Évêque accueil son nouveau diocèse.

Quel sera son rôle ? Comme l’Évêque de Rome, c’est à dire le Pape, à en charge la communion des Églises diocésaines dans le monde, notre Évêque aura également cette même charge de la communion des catholiques en Loire-Atlantique. Il devra œuvrer pour que chaque sensibilité d’Église puisse exister et coexister dans le respect et la fraternité mutuels, un peu comme en paroisse, en famille. Mais, « parmi les charges principales des Évêques, la prédication de l’Évangile est la première », affirme le Concile Vatican 2. Car, faut-il le rappeler, la mission principale de toute l’Église, c’est à dire de tous les baptisés, est d’abord l’annonce de l’Évangile à nos contemporains, le témoignage de foi que de la vie de Jésus donne sens et espérance dans notre humanité appelée à une vie d’amour en Dieu.

Alors, prenons le temps de la prière dans l’attente d’un Évêque :
«
Nous te confions, Seigneur, notre diocèse de Nantes et nous t’en prions: donne-lui le pasteur dont il a besoin pour marcher fidèlement sur les chemins de l’Évangile, et prépare nos cœurs à l’accueillir dans la foi »

Dominique Brevet,
curé des paroisses Notre-Dame-de-l’Estuaire et Sainte-Marie-en-Brière

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *