Au revoir ! et bienvenue !

Chers amis paroissiens,

Une nouvelle année pastorale commence et la rentrée scolaire est synonyme d’effervescence pour beaucoup.

Cette rentrée aura une coloration particulière, avec bien sûr l’incertitude sur la situation sanitaire et les blessures qu’elle occasionne, mais aussi car nous disons au-revoir au père Michel, notre curé pendant huit ans, et nous accueillons le père Philippe, qui arrive de la Chapelle-sur-Erdre.

Je profite de cet édito pour remercier le père Michel encore une fois et vous partager en quelques mots un petit témoignage d’ancien séminariste et de jeune prêtre qui a eu la grâce de côtoyer le père Michel pendant quatre ans. Ce n’est pas souvent qu’on passe de séminariste puis diacre en formation à prêtre coopérateur avec le même curé. Cette continuité a été pour moi une chance car elle m’a permis de recevoir un exemple de prêtre diocésain qui, comme le dit le père Michel dans son dernier édito ; « … se met au service du peuple que Dieu s’est Lui-même choisi. Nous ne nous choisissons pas les uns les autres, il nous faut nous accueillir dans la foi. ». Cette dimension du prêtre qui est pasteur pour tous et non pas pour une catégorie de croyants m’a beaucoup marqué au contact du père Michel. De caractère différent du mien, il a su rester bienveillant et attentif à ma progression avec patience. La richesse de notre paroisse est dans sa diversité qui est en même temps un défi de la bienveillance, fruit de l’amour entre chacun. Le prêtre n’y échappe pas !

Merci Michel pour ta vie donnée au service de la paroisse pendant ces huit années !
Les graines semées porteront du fruit en leur temps ! Bon courage pour tes nouvelles missions !

Le temps de cette rentrée verra ainsi l’accueil de notre nouveau curé, le père Philippe, qui sera installé le samedi 11 septembre à la messe de 18h15 à Notre Dame d’Espérance. Là encore, la foi est ce qui doit nous animer en recevant un nouveau curé, que nous ne connaissons pas, et cela peut nous inquiéter, avec qui nous aurons la mission de vivre le témoignage de l’amour fraternel qui prend sa source dans le cœur de Jésus, pour que nos contemporains puissent être rejoints par ce Jésus qui est venu pour sauver tous les hommes.

Bonne rentrée à tous au souffle de l’Esprit Saint !

Abbé Thomas Cruchet

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *